(Alerte) : Voici les nouvelles méthodes employées pour sauter des filles dans les clubs de nuit à Conakry

(Alerte) : Voici les nouvelles méthodes employées pour sauter des filles dans les clubs de nuit à Conakry

La prolifération du phénomène de prostitution dans la capitale Guinéenne, n’est plus une chose cachée. Les pratiques du sexe deviennent nombreuses et variées. Toutes les couches sociales s’y retrouvent comme acteurs.

Selon des enquêtes menées auprès de plusieurs sources, dans les clubs de nuit à Conakry, certaines filles se font violer sans se rendre compte. La méthode la plus courante actuellement est de les offrir des boissons contenant de la drogue incolore, inodore et quasiment intraçable pour pouvoir les sauter.

Cette drogue est de nos jours un business en Afrique. De nombreuses filles se font avoir par ça et finissent par se taire pour ne pas dévoiler qu’elles ont été abusées par des moyens et des personnes qu’elles ignorent.

Le constat le plus malheureux est que pour la plupart, ces filles se font avoir par la complicité de leurs amies qui reçoivent généralement des billets de banque.

Pendant leur ‘’sale besogne’’, ‘’les violeurs’’ se servent des téléphones pour filmer l’ébat sexuel afin de faire taire à jamais, leurs différentes proies  mouillées de sperme, par ces vidéos.

 

Guinée People

Partager

COMMENTAIRES

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    Thierno Bah 3 ans

    Après avoir lu cet article, j’aimerais avoir quelques précisions.
    – Quelles sont ces boissons contenant cette drogue ?
    -Témoignage d’une victime
    -Preuve que <>

  • Disqus ( )