On en parle encore à Conakry, les bandits multiplient les attaques pendant les grandes pluies nocturnes. Au quartier antag, dans la commune de Matoto, une boutique a été dépouillée de son contenu dans la nuit du Vendredi 22 à Samedi 23 Septembre 2017.

Mamadi Ballan Keita est un jeune étudiant diplômé sans emploi, orienté vers le commerce, est l’une des victimes de cette opération. Informé par ses connaissances à 6heures du matin d’une attaque sans précision au marché d’Antag, le jeune commerçant s’est précipité pour venir sur les lieux. Malheureusement il constate que sa boutique construite des années d’efforts, a été vidée de son contenu de sacs de riz, des bidons d’huile et d’importante quantité d’argent qui était destiné à un dépôt ce Samedi à la banque.

Sous le choc, le jeune commerçant peine à évaluer les pertes. En tout cas les samedis sont ses jours de versement à la banque. La valeur du dernier en date, s’élève à plus de 15 million de franc Guinéen. Le triste constat est que sa boutique est située à environ 50 à 150 mètres de la gendarmerie et de la CMIS. Malheureusement les bandits ont opéré sans être inquiétés.

La même opération a visé un conteneur à boutique et une moquée en phase de carrelage où les bandits ont estimé trouver des matériaux de travail et les carreaux et ciments destinés à cette maison de Dieu. Ce genre d’opération n’est pas une première. Les quartiers antag marché, wassa wassa et fassa enregistrent régulièrement des attaques à main armée.

Des citoyens expriment être indignés et inquiets de cette montée grandissante de l’insécurité dans leurs localités. Ils invite l’Etat à plus de responsabilité dans la sécurisation des citoyens et de leurs biens.

Mamoudou Babila Keita 

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here