troupe fruit de guinée

La guinée fut dans les temps, le repère de la culture africaine, à travers ses troupes théâtrales, ballets, orchestres nationaux et autres … Bien qu’il y’a des efforts consentis pour relancer cette culture, allusion faite à la 17ème édition de la FENAC qui a prit fin ce mercredi 26 décembre 2018, le chemin est encore très long. Une frange de cette corporation semble être marginalisée et reléguée aux oubliettes.
Nombreuses sont ces troupes théâtrales qui se cherchent, et avec les moyens de bord. Ils arrivent malgré tout à réaliser des films éducatifs tirés des faits quotidiens, la troupe « fruit de guinée » en est une.

Pour comprendre comment elle fonctionne, nous avons assisté au tournage de la suite du film « Bandit guinai mou na » (je ne suis pas une prostituée).
Avec une simple caméra ordinaire, sans aucun autre équipement adéquat et dans un environnement bouillant, que les auteurs travaillent, pour offrir le maximum au public.

Troupe Fruit de Guinée en tournage

Cette troupe de 36 comédiens, créé en 2006, a connu le succès par ce film « N’kalekhi » tiré du titre de la chanteuse Ibro Gnamet. Mais, Malgré le succès , ils ne gagnent presque rien dans ce métier, Camara Youssouf (Ismaël dans le film n’kalikhi) président de la troupe est diplômé de l’ISAG ( Institut Supérieur des Arts de Guinée) , se confie à notre rédaction en ces termes : « nos films sont éducatifs , exemple du film N’kalekhi , mon ami Mac sana , Mariame (l’actrice principale) , notre grande kadé kharé et moi , on s’est donné des idées pour réaliser ce film, mais à vrai dire , nous n’avons pas de soutien , ni du coté du département de la culture , ni du coté du BGDA , on ne perçoit même pas notre droit d’auteur , sinon nous manquons de tout , nous avons des difficultés même pour le transport de nos comédiens on n’arrive pas à couvrir. Les 80 % de nos acteurs sont diplômés d’université.

Alors nous lançons un appel pressent à l’endroit des personnes de bonne volonté pour nous venir en aide, ne serait-ce que pour avoir des équipements modernes , si nous sommes bien soutenus nous pouvons faire des miracles » dixit-il.
Plus loin, Moussa Sylla alias Mac Sana renchérit :

« Merci à guinée people de nous donner cette opportunité de nous exprimer… c’est le lieu pour nous de remercier l’international Fodé Mansaré pour son  soutien matériel, financier et moral,  »  conclut-il pour finir

Souleymane Soumah

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here