Rencontre avec Lamine Kaba, un jeune opérateur culturel guinéen à Grenoble

0
274

Il est jeune et engagé pour la cause de sa communauté depuis maintenant plusieurs années dans la région de Grenoble en France. Lamine Kaba dit kopa est né  en 1982 à kankan de nationalité Franco-Guinéen, il est sociétaire à Carrefour France et Président de la SAS Kopa Event secur, une jeune entreprise qui s’investie dans l’événementielle dans le but de promouvoir la culture et les artistes guinéens et africains en générale. Notre équipe est allé à sa rencontre dans le cadre de la découverte de jeune entrepreneur guinéen.

Pourquoi avez-vous choisi d’entreprendre  ?

Aujourd’hui la promotion de la culture africaine est le parent pauvre de la promotion de l’Afrique, sa culture, ses valeurs à l’international. J’ai longtemps pensé que la culture Africaine méritait mieux que ce qui se fait actuellement. Alors plutôt que de rester dans mon coin pour critiquer, j’ai décidé d’agir pour jouer ma partition et participer à la valorisation de la culture africaine, de l’Afrique en général et de la Guinée en particulier.

Parlez-nous de cette première édition de la Mamaya ?

Cette première édition est un test et un début pour aller plus loin. Elle s’appuie sur toute la communauté africaine de Grenoble et aura lieu le 06 octobre 2018 à Echirolles. Nous avons choisi le thème de la MAMAYA pour rappeler nos origines mais surtout pour montrer dans nos territoires africains nous sommes riches de notre culture. Kankan est un de ces territoires qui montre le chemin de la préservation de la culture africaine et guinéenne en particulier. La Mamaya est classée patrimoine national en Guinée et cela c’est très important et c’est une fierté comme l’a déjà dit notre premier Ministre Kassory Fofana lors des dernières retrouvailles de Chérifoula dans la deuxième ville de Guinée, KANKAN

Quel est votre projet ?

Mon ambition avec mes partenaires, car je ne suis pas tout seul, est de créer un véritable festival africain qui sera un lieu de promotion, de production, de co-production et de valorisation de la culture africaine

Quel regard portez-vous sur la culture guinéenne ?

La guinée est un beau pays, avec une histoire , mais surtout une culture séculaire. Beaucoup de rythmes dans le monde s’inspirent de la culture guinéenne qui est riche de sa diversité issue des 4 régions naturelles mais également de Conakry. Le métissage culturel peut être une voix pour construire la guinée de demain et préparer l’avenir des générations futures pour une Guinée qui a la carrure et tout le potentiel pour entrer dans le concert des grande nations culturelles. La réussite de Conakry capitale mondiale du livre en est une preuve récente.

Pour finir quel est ton dernier message ?

Faisons vivre notre culture, soyons en fiers et montrons-le. Ainsi j’invite toute la communauté guinéenne et aussi africaine en général à venir passer de bons moments et vibrer au son de la mythique Mamaya mais également de nos invités des autres pays africains qui seront avec nous.

Momo Camus

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here