Au Brésil, les chiens et les chats se marient, mangent bio comme des humains.

0
24

Imaginez un monde où ces animaux de compagnie sont vêtus des pattes à la tête comme de véritables petits humains.
Un monde dans lequel sont «pareils » les Homo sapiens et les canins. Un monde enfin, où les anniversaires et mariages d’animaux de compagnie ont la cote et qui propose des chambres d’hôtels douillettes vouées à la procréation canine. Ce monde existe.

Dans le plus grand pays de l’Amérique du sud, des chiens et des chats ont leurs hôtels, se “marient” et mangent bio.

Le Brésil, l’un des pays les plus inégalitaires au monde, compte la quatrième population d’animaux de compagnie et la deuxième plus grande population de chiens et de chats de la planète : plus de 52 millions de chiens et 22 millions de chats.
Certes, avec une population de plus de 200 millions d’habitants, ce chiffre est à relativiser, mais il est en tout cas indéniable que l’animal de compagnie bénéficie d’un statut à part : plus de la moitié des familles brésiliennes en possède.


Les industriels ont bien perçu le potentiel financier de ce secteur. Selon l’associação brasileira da indústria de produtos para animais de estimação, le marché des animaux de compagnie a généré un chiffre d’affaires de 18,9 milliards de reals en 2016 (4,7 milliards d’euros), soit une croissance de 4,9 %.
0,37 % du PIB national serait assuré par ce marché. Un chiffre d’affaires qui classe le Brésil à la troisième place mondiale, derrière les États-Unis et le Royaume Uni. A titre de comparaison, la France est à la cinquième place du classement.

LADEPECHE.FR

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here