Clash: Levi Bobo brise le silence, “je n’ai aucun contrat avec Wakhati Prod”

0
832

L’affaire Levi Bobo et sa soit disant maison de production, défraie la chronique dans l’espace mediatique depuis quelques jours et attire notre curiosité.

En effet, L’histoire remonte de six(6) mois environ, entre Levi Bobo et son manager, Kallo d’un côté et Lincon le PDG de la maison de production Wakhati Prod de l’autre . Jusque là la on connaissait la version du PDG de Wakhati prod…

Joint au téléphone, l’artiste Levi Bobo précise ” Pour commencer je tiens beaucoup à mon image. c’est pourquoi vous ne me verrez pas trop dans les médias pour raconter des histoires. Sachez une chose, aucun contrat ne me lie à “Wakhati Prod” donc aucun papier entre nous. Il m’a fait la proposition une fois, mais j’ai décliné parce que le contrat ne me ressemblait pas.

Pour la petite histoire c’est Kallo mon actuel manager qui a convaincu Lincon de travailler avec moi. Après discussion, il m’a conseillé de le prendre entant que manager et mon chargé de communication. C’est moi même qui ai autorisé
Kallo de gerer mes oeuvres et mon image. C’est pourquoi quand la DPJ m’a fait appel suite à la plainte qu’a deposé  Lincon par rapport aux revenus générés par mes oeuvres en ligne, j’ai repondu que c’est moi qui ai signé le contrat et l’affaire a été classée.

Pareillement pour la plateforme qui gère mes sons, quand il a demandé quon retire les sons de ses artistes, on n’a retiré pour Root of Peace et pour moi, on lui a tout simplement demandé d’envoyer le contrat qui nous lie…>>

Interrogé sur le fait que Lincoln aurait investi beaucoup d’argent sur lui. Avec un sourire, il repond << Avec tout le respect que jai pour Lincon , il n’a pas investi même 1fgn sur moi. Malgré tout. J’ai produit mes 2 premiers albums, quand jai voulu produire mon 3ème, j’ai tout fait pour qu’il me produise à travers sa maison de production, il m’a fait traîner. Il a fallu passer par “Banko Agency”.

Quand je vois les choses sur les reseaux sociaux je ris seulement. Je suis digne et noble moi. Je respect les gens et j’exige qu’on me respecte. On est entrain de salire mon image partout alors que c’est faux.

Les 1200 euros que j’ai touché, c’est mon droit absolu en tant que propriétaire…

Lincon était au courant du travail que j’étais entrain de faire avec Kallo et en plus, s’ils ont des problèmes à l’interne, qu’ils ne me mélange pas à ça ! Je connais mes droits et  j’ai ma carte de SACEM en france… >>.

Pour finir Levi se dit être l’artiste qui a valorisé cette maison qui n’a produit aucun artiste guinéen jusqu’à nos jours. Il va jusqu’a ajouter que Lincol devait arrêter de s’acharner sur Kalo en le traitant de tout, qu’il n’est rien d’autre qu’un ami à son petit frère et que s’il y’a quelqu’un à qui porter plainte c’est bien lui Levi et non Kalo.

Affaire à suivre…

Guinée People

 

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here