L’artiste Fatou Linsan Barry rejoint sa dernière demeure. De quoi est telle morte ?

L’artiste Fatou Linsan Barry rejoint sa dernière demeure. De quoi est telle morte ?

Fatou Linsan Barry, artiste chanteuse  et vedette de la musique pastorale peulh, est   décédée ce vendredi, 16 Février 2018 à la clinique sino guinéenne de Conakry par  suite de DIABÈTE.

Ce Samedi, 17 Février, la cantatrice a été inhumée en présence de plusieurs artistes Guinéens, des cadres du ministère de la culture et de nombreux mélomanes. Tous  ont rendu un dernier hommage  à la défunte.

Pour rappelle, Fatou Linsan Barry a sortie son tout premier album en l’an 2000. Cet album qui portait le nom de son village ‘’Linsan’’, a connu un grand succès sur le marché du disque Guinéen. Avec des titres comme (Mourabounga et     boungoulaignona) purement inspirés de la tradition peulh, la     cantatrice de la musique pastorale du Fouta a conquis le  cœur de nombreux mélomanes.

A travers cet album, la fille de Linsan a livré plusieurs concerts à travers le monde. Sa vivacité et ses pas de danse sur scène ont fait que ses fans l’ont surnommée ‘’La Yondo Sista’’.

Fatou Linsan Barry souffrait du diabète. Malgré, elle n’a cessé de se battre pour mettre au rayon la culture Guinéenne. Récemment, elle a représenté la guinée à un festival au Canada.

« Fatou Linsan m’a beaucoup marqué dans sa carrière. Toutes les fois qu’on a travaillé ensemble, elle ne m’a jamais crée de soucis. » A témoigner le célèbre Guitariste Ansoumane Camara alias Petit Condé aux cérémonies d’obsèques.

« Quelques jours avant son décès, Fatou Linsan a eu un échange téléphonique avec l’artiste Abraham Sonty Koundou Waka.» Révèle ce dernier.

La sortie du corps de l’artiste de l’hôpital Sino guinéen pour le cimetière de Doumoudoula au environ de 10 heures de ce Samedi, a fait fondre des larmes ponctuées de bénédictions d’adieux de la foule immense qui était présente sur les lieux.

Fatou Lisan a été l’une des artistes qui a hissé haut le tricolore guinéen dans le monde de la musique. Pour cela, le Ministère de la Culture et du Patrimoine Historique a offert une enveloppe symbolique de  millions de franc Guinéen à la famille de la défunte. Cette marque de reconnaissance a été faite par la voix de Jean Batiste Williams, Directeur  Nationale de la Culture.

Fatou Linsan Barry nous a quitté à jamais en laissant derrière elle, une seule fille qui l’a hérité depuis son vivant.

 

Mamoudou Babila KEITA

Partager

COMMENTAIRES

Wordpress (0)
Disqus ( )