Le bogolan est une technique ancestrale propre aux peuples du Manding. Pratiqué par des femmes depuis des lustres, cette culture était autre fois, l’apanage des vieilles femmes que l’on n’autorisait plus à cultiver la terre. Cet artisanat de dessin sur tissu utilisant les teintures d’origine exclusivement minérale étaient jadis étroitement liées au fonctionnement de la société, l’usage des pagnes bogolan était à l’origine réservé selon les couleurs et les motifs à un usage précis. Aujourd’hui cet art d’outre-tombe est reconduit à Conakry par certains jeunes peintres.

Karim Sylla alias  ‘’Papson ‘’est un jeune peintre, modéliste, décorateur, qui est tombé sous le charme du bogolan. Cet artiste au  talent quasiment latent, évolue dans l’ombre d’où il produit des chefs-d’œuvre dont la beauté illumine des corps, des scènes et des décors utilisés par d’autres artistes. Diplômé successivement de l’institut des arts plastiques de Bamako, de l’école des beaux-arts d’Abidjan, Karim a choisi le bogolan comme moyen d’expression et comme support du pagne. Peintre figuratif Papson s’inspire généralement de l’histoire et de l’actualité, notamment du mariage précoce, de l’excision, de  l’immigration clandestine, entre autres.

À part la couture, Karim Sylla est  aussi  dessinateur des modèles et fait des coupes de vêtements dont il définit la ligne stylistique inspirée du patrimoine culturel africain. Ayant  participé deux  fois au MASA, éditions 1994-1996, lui ont permis de tisser de nombreuses relations dans le milieu du show-biz ivoirien, avec des artistes de renom comme : Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly ; pour ne citer que ceux-là. Outre sa renommée dans la sphère culturelle abidjanaise, l’artiste guinéen, est également principal décorateur de tous les plateaux des émissions publiques de l’ORTM, de la radio Massiraoulen, celle de l’artiste malien Salif Keita. Il est l’un des décorateurs de plusieurs hauts  lieux  en Guinée, le  bureau de l’agence guinéenne de spectacles et tant d’autres, en témoignent, parfaitement.

Karim Sylla, a participé à beaucoup de défilés en Guinée comme les éditions précédentes d’AlphaO show et de Guinée Fashion Fest. Il a toujours mis son talent et sa connaissance à la disposition des enfants défavorisés dans les orphelinats afin de  les permettre de s’assumer. Papson aimerait dans le futur, créer une école des arts, mais aussi mettre en place un événement pour présenter et promouvoir, cette autre forme d’art et de la mode aux guinéens.

Éva Didja Bamba

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here