Diplômé en Lettres modernes depuis 2010, Bangaly Fofana alias Mazo un pseudonyme qui a été donné par sa nommée, Mama depuis sa naissance est l’un des rares artistes, bien qu’il ne soit griot à trouver sa place dans la sphère musicale guinéenne.

Sollicité par beaucoup de fans de par le monde, notamment  au  Libéria, ou aux États-Unis d’Amérique, (USA) à  cause de sa prestation, estiment certains, Mazo a à son actif, trois (03) albums, dont le premier est intitulé : ”Perin Perin”, sorti en 2013 et le ‘’second “Toki guéré’’ et  ”Sembèh gbo Meini nin”,qui est un double album en 2017.

“Je ne suis pas un griot c’est vrai, mais tout ce qu’un djély fait,  je peux aussi le faire”,a expliqué l’artiste. Mazo affirme également, n’avoir aucun  maître dans la musique. ”Je me suis lancé dans la musique depuis tout petit, aucun membre de ma famille n’a chanté, mais je remercie Dieu car la musique m’a ouvert beaucoup des portes et j’ai pu réaliser certains rêves, bien évidemment, construire et me marier entre autres”,a-t-il narré l’artiste,au cours des échanges.

Le chanteur a profité du micro de Guineepeople.com, pour prodiguer des sages conseils à tous ceux qui voudraient exercer le métier d’artiste musicien.

Pour lui, la clé de voûte pour réussir dans ce métier, est le  travail, en suite faire surtout des recherches pour mieux connaitre la musique que l’on pratique.

Il faut préciser que l’artiste, prépare un troisième album qui est aussi un double intitulé : Yeteh Massen et L’Ennemi aux dents blanches, qu’il  livrera à travers un concert géant bientôt.

Aïcha Nourou Bah

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here