De nos jours, plusieurs jeunes cadres s’affirment de par leur compétence dans le domaine lequel ils exercent. Notre portrait du jour nous conduit chez l’un d’eux qui est Moussa condé, de profession médecin biologiste évoluant au laboratoire de l’hôpital national donka.

De père douanier et de mère enseignante, Moussa condé est né à gueckedou au sud du pays, il passe son enfance entre Mamou, Forécariah et Dubréka, d’où il effectue son cycle primaire et secondaire. Après son bac 2ème partie en sciences expérimentales, il est orienté à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry en biologie à l’issue d’un concours en 2002 au département de biologie et se spécialise en microbiologie. Il soutient en 2006 avec une mention de 8/10 son mémoire de fin d’études supérieures intitulé ‹‹ Séroprévalence de l’hépatite B au service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital national Donka ››

Dr Condé dans le centre ébola

De là il intègre l’hôpital National donka à la même date et engrange beaucoup d’expériences. Il réussit à participer à plusieurs projets et formations entre : évaluation des laboratoires des centres de dépistage volontaire de la région de Conakry avec le projet ‟Faisons Ensemble” en 2007, Campagne de collecte de sang des donneurs volontaires dans les différents lycées de Conakry avec le CNTS en 2008 , formation pour la recherche des BK (Bacille de Koch) dans les crachats pour la prise en charge des malades vivant avec le VIH et la tuberculose avec MSF Belgique en 2009 , étude socio comportementale et biologique des populations cibles pour avoir une stratégie fiable du taux de prévalence de VIH en Guinée avec le comité national de lutte contre le sida en 2012 , formation pour la recherche d’hématozoaires du paludisme dans le cadre de la lutte contre la maladie (prise en charge clinique et biologique) par le projet ‟ Stop Palu” en 2013. Et il fut l’un des premiers agents de santé guinéens à participer au prélèvement des malades suspects d’Ebola au CTE de Donka avec médecins sans frontières en 2014.

Ensuite il fut muté comme chef de service labo de l’hôpital préfectoral de Lelouma, et après quelque temps il est encore renvoyé à l’hôpital national donka. En Décembre 2016 il participe à l’évaluation de certains laboratoires de Conakry dans le cadre du projet d’élaboration de la politique nationale de Biologie médicale.

Entre 2015-2016 il fait partir de l’équipe qui a fait l’évaluation de tous les laboratoires de biologie médicale (Hôpitaux régionaux, préfectoraux et CMC) et un grand échantillon de centre de santé sur toute l’étendue de territoire guinéen avec le projet ‟LAB-NET”.
Il reste de nos jours l’un des maillons forts sur le plan ressource humaine des laboratoires de l’hôpital national Donka.

La famille Condé

En ce qui concerne sa vie de famille, Dr Condé s’est remarié après l’échec de son premier mariage, il est père de deux garçons et compte finir sa vie avec cette dernière qui lui donne l’amour qu’il voulait.

Souleymane Soumah

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here