Portrait de la semaine : Karamo Kaba un modèle de jeune engagé !

0
319

Notre périple portrait de la semaine nous conduit chez un jeune activiste de la société civile qui a un parcours élogieux grâce à son courage exceptionnel.
Fodé Karamo Kaba son nom à l’Etat civil est né à l’hôpital régional de Kankan, d’un père commissaire de police et d’une mère médecin et femme leader. Son enfance a été très belle et tranquille au quartier de Coléah. Il commence le préscolaire au groupe scolaire Molasy avant d’entamer un brillant cycle primaire au groupe scolaire Chateaubriand. Le collège et une partie du lycée à la Sainte Marie avant de rallier l’université à la suite du Baccalauréat unique session 2011.

En 2015 après 4 ans d’études, il est diplômé en Economie Gestion de l’Université Kofi Annan de Guinée. À Kofi Annan, il découvre l’engagement citoyen et la société civile à travers quelques organisations comme Amnesty International. En 2015, il adhère au premier réseau mondial de jeunes citoyens actifs “la jeune chambre internationale” afin de mieux comprendre les notions de leadership et d’engagement citoyen, aussi pour servir sa communauté.
Après cela, il participe à la création d’une jeune mais belle organisation “Leaders du Changement Positif” rebaptisée plus tard “Organisation pour le Changement Positif” Après un court séjour à Celps Guinée en 2016, au mois de janvier 2017, il quitte la Guinée pour un pèlerinage pédagogique à Dakar. Ce périple lui fait passer, en ce moment même (Octobre 2018), un master 2 en audit contrôle de gestion à l’institut supérieur d’entrepreneurship et de gestion.

L’année 2017 fut pour lui une année de grands défis mais aussi de quelques réalisations: il fut boursier du programme d’échange du RLC Yali Dakar en civic leadership, aussi il commença à animer des sessions d’échange avec la JCI et en dehors. À la faveur de la crise du système éducatif de notre pays en janvier et février 2017, des jeunes acteurs de la société civile se sont réunis pour exiger la réouverture des classes.

À la suite de crise, ils décidèrent de la création d’une plateforme d’organisation baptisée le 14 février “la Voix Du Peuple”. Bien qu’étant hors du pays, il participe à la mise en place de cette plateforme et soutien autant que possible la mise sur pied des premiers projets.

En octobre 2017, il rentre au pays pour des raisons professionnelles et continu donc à suivre ses cours en ligne et ses activités au compte de la Voix Du Peuple. À la faveur du renouvellement d’instances de la VDP le 30 juin 2018, il fut élu coordinateur national avec pour principaux défis la mise sur pied d’une organisation administrative efficiente et la célébration de l’an 60 de l’indépendance de notre pays qui aura lieu le 02 octobre prochain.


Actuellement il s’active inlassablement pour la bonne réussite de l’an 60 de notre indépendance, avec sa structure.

Souleymane Soumah

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here