Portrait de la semaine: Qui est Ibrahima Bérété ?

0
135

Pour cette semaine nous avons rencontré un de ces jeunes guinéens, qui dès au début a voulu évoluer dans entrepreneuriat.

Monsieur Ibrahima Bereté en est un, il est de la 46 ème promotion de télécommunication option informatique de l’institut polytechnique de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Après ses études, tout a débuté par la gestion d’un cyber dans son quartier par l’entremise d’une dame appelée Mabinty.  Avec courage et commodité, il tisse de bonnes relations avec les clients, jusqu’à ce jour ou une libanaise viendra lui demander ses services pour réparer un ordinateur. Après le service bien rendu , la cliente satisfaite , lui recommande à son beau frère qui évoluait dans les EPI (équipements de protections individuelles) et qui avait aussi des ordinateurs en panne qu’il réussit également à réparer. La récompense pour lui sera un emploi en 2010 avec un salaire mensuel d’un million cinq cent mille francs guinéens. Après deux ans d’expériences dans cette entreprise SAREF, il décide de démissionner pour ouvrir sa propre entreprise.


En 2013 avec l’aide de son cousin il contacte un notaire où il débourse quarte cent mille francs  guinéens pour son RCCM et quarte cent mille autres pour le NIF, soit huit cent mille francs  en tout pour ses documents légaux.
Après la création de son entreprise  ”Global trade securité” il s’installe à Nongo conteyah . Son premier contrat sera avec le groupe Guicopres S.A du richissime KPC.


Actuellement il est l’un des leaders dans ce domaine, avec ses deux magasins dont l’un à Boké en face du CFP. Il livre des équipements à beaucoup d’entreprises de la place comme Laguipres.
Dans ses magasins, on trouve les matériels de protections d’incendie et de secourismes (détecteur optique de fumée, sirène d’alarme d’incendie, ….), des équipements de protections individuelles (chaussures de sécurité, bottes, casques et autres)  mais aussi les équipements de signalisation (panneaux de signalisation , gyrophares , ruban balise et plusieurs autres d’articles).


« je compte élargir mon champ d’action en créant une société de gardiennage, ce n’est qu’une question de jour tout est mis au point, en ce qui concerne ma vie de famille tout se passe bien je suis marié et j’ai trois enfants, j’ai une merveilleuse épouse ».

Souleymane soumah

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here