Sow Amadou Magariou ; un jeune ingénieur guinéen au talent bien reconnu ailleurs

Sow Amadou Magariou ; un jeune ingénieur guinéen au talent bien reconnu ailleurs

Dans sa rubrique portrait de la semaine, votre site en ligne www.guineepeople.com  se donne le devoir chaque semaine de retracer le parcours des jeunes qui font la fierté du pays et qui excellent dans leur domaine. Sow Amadou Magariou, ingénieur génie civil, expert en technique de construction est l’un d’eux et il est le choix de notre rubrique cette semaine.

Après son enfance au pays des agrumes  à kindia , d’abord à l’école primaire de Danmakhania , puis le collège Tafory et ensuite le lycée 28 septembre , il obtient son baccalauréat première et deuxième partie respectivement en 1999 et 2000. Puis à l’issue du concours il est orienté à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, au département de Génie Civil, où il obtient son diplôme d’ingénieur génie civil en 2006

En suite, il a bénéficié de quelques stages pratiques avec deux ingénieurs qui opéraient dans les chantiers de Conakry entre 2007-2009. En 2009, il est pris comme stagiaire au bureau de contrôle Veritas Conakry, cela a coïncidé à la réouverture du département  contrôle technique de construction .

Plus loin , il est envoyé à  Abidjan  pour un stage pratique de 3 mois à la suite du quel il est revenu à Conakry comme ingénieur chef de projet de ce département .

Il multiplie des formations, de Casablanca au Maroc, à Dakar et jusqu’à Tunis pour ne citer que cela. Dans l’optique de la relance de ce département, il participe au recrutement de 4 ingénieurs afin de meubler son département et désormais il avait la lourde tâche  de l’acquisition des nouveaux marchés, de l’analyse des opportunités , de tout ce qui pouvait intéresser le contrôle technique de construction.

Dans cette période, il a eu à gérer la rénovation et l’extension de la CRF de la banque centrale de Guinée, à faire l’expertise des tours de 15 étages de kaloum que le groupe guicopress devrait relancer , les pylônes d’une société de téléphonie de la place dans les 33 préfectures et plusieurs autres chantiers de taille avec d’autres entreprises du pays.

Avec son leadership, il a relevé le défi qui était de relancer valablement ce département en engrangeant beaucoup de marchés. En 2013, pour la recherche du bien-être, il décide alors de quitter le navire de veritas pour rejoindre le groupe SONOCO qui lui courtisait déjà.

Avec ce nouveau départ, en qualité de directeur des opérations de la filiale GIC, qui s’occupait de tous les investissements immobiliers, il ne tarde pas à s’affirmer. Il met en place une équipe dynamique, en réalisant avec fierté tous les grands chantiers dont gérait l’entreprise. N’étant pas écouté pour ses conseils à quelques endroits comme au chantier de l’hôtel Niger, étant le maitre d’ouvrage délégué, il décide de quitter ce groupe en janvier 2014. Puis il se lance avec le groupe guicopress  en février 2014, on lui confie le projet de Labé qui tardait.

Par la suite, il est nommé comme directeur technique à l’international du groupe, il est chargé de la  représentation de Dakar, Ghana et de la Sierra Leone. En sierra Leone, il reprend un projet encours , les travaux de la construction de la voirie en souffrance  de kabala et de kono et qui est réalisé presqu’à 98%. Un travail très apprécié par les récipiendaires et qui est une fierté pour une entreprise guinéenne, surtout un projet réalisé à l’international dans un pays anglophone. 

« Dieu m’a donné la chance d’avoir une femme très battante et extraordinaire qui me soutien dans tout ce que j’entreprend et qui est d’ailleurs ma conseillère. Avant de finir, j’ajouterai ceci ; pour réussir il faut se lancé les défis soi-même et que tu essayeras de les surmontés contre vents et marrés, exemple donné pour ce projet de travaux pratiques, étant beaucoup plus spécialisé en bâtiment, j’ai pu réaliser sans problème ce projet. Il ne faut pas que l’avenir se crée sans nous, mais plutôt avec nous, tel est mon conseil pour la jeunesse je remercie tous mes collaborateurs et le PDG KPC qui  seul a eu confiance en moi de me confié un travail dont je n’avais jamais dirigé au paravent,  car à ma nomination à ce poste beaucoup n’y croyait pas à ma capacité de pouvoir mener à terme un projet d’une telle envergure  , grâce à lui je suis le plus jeune directeur de projet en Sierra Leone et j’ai les félicitations  de l’autorité Sierra Léonaise des travaux routiers ( Sierra Leone Roads Autrity)  » nous a-t-il confié.

Comme pour dire que la clé de la réussite n’est d’autre chose que le courage et la confiance en soit.

Souleymane Soumah

 

Partager

COMMENTAIRES

Wordpress (3)
  • comment-avatar
    Barry Mamadou Moutady 7 mois

    bravo mon Fory
    Je savais que tu arriveras au sommet car t’as toujours été un exemplaire incontestable.
    Merci pour ton dynamisme à l’international qui montre ta crédibilité et celle des guinéens.
    C’est une très grande chance pour GUICOPRES de t’avoir comme employé digne de nom.
    Bonne chance !

  • comment-avatar
    Nouhou Barry 7 mois

    Bravo et félicitations qu’Allah multiplie la promotion vraiment fier de toi

  • comment-avatar

    Je suis fier de toi mon ami , la promotion BEPC de 1998 du lycée 28 septembre de kindia n’aura pas d’obstacles infranchissables sauf par Dieu car c’est ne sont ni les connaissances ou le courage qui font défaut. Alors encore de plus à chacun dans son secteur ,bientôt le point de jonction….

  • Disqus ( )