Découverte: Les miracles du mont Nimba, Patrimoine Mondial de l’UNESCO

0
105

Situé aux confins de la Guinée, du Liberia et de la Côte d’Ivoire, le mont Nimba domine les savanes environnantes. Ses pentes, couvertes d’une forêt dense au pied d’alpages de graminées, recèlent une flore et une faune particulièrement riches, avec des espèces endémiques comme le crapaud vivipare ou les chimpanzés qui se servent de pierres comme d’outils.

Véritable « château d’eau » avec une cinquantaine de sources entre la Côte d’Ivoire et la Guinée, la Réserve naturelle intégrale du Mont Nimba est dominée par une chaîne de montagnes qui culmine à 1 752 m d’altitude au Mont Nimba.Les pentes de celui-ci, couvertes de forêt dense en contrebas d’alpages à graminées, regorgent d’une flore et d’une faune particulièrement riches en espèces endémiques.

Couvrant une superficie totale de 17 540 ha, dont 12 540 en Guinée et 5 000 en Côte d’Ivoire, le bien est intégré dans le domaine public des deux Etats.

Cette réserve dispose d’une originalité et d’une diversité de peuplement animal et végétal des plus remarquables, non seulement pour l’Afrique de l’ouest, mais aussi au niveau de tout le continent africain.

On y trouve notamment des espèces menacées comme le Micropotamogale du Mont Nimba (Micropotamogale lamottei), le crapaud vivipare de Mont Nimba (Nimbaphrynoides occidentalis) et des chimpanzés qui se servent de pierres comme outils.

Faisant partie des rares véritables chaînes montagneuses de l’Afrique de l’ouest, le Mont Nimba s’élève abruptement jusqu’à une altitude de 1 752 m au-dessus d’un panorama ondulant de plaines forestières de basse altitude.

Cheick Ahmed Tidiane Sylla

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here