Alpha Oumar

Pour le bonheur de nos lecteurs, dans la rubrique ‘‘découverte’’ notre rédaction a tendu son micro à Alpha Oumar Diallo, malgré son handicape au pied, a une histoire hors du commun.

GP : Bonjour, qui êtes-vous ?

Je suis Alpha Oumar Diallo, handicapé au pied. Entrée tard à l’école, je n’ai fréquenté l’école que jusqu’au secondaire. De l’école africof, en passant par le collège sangoyah et Yimbaya.

Devenu handicapé dès son enfance, et par défaut de moyens puis sa folle passion du dessin, AOD va bouder les classes, pour s’y aventurer dans la sanguine de Watteau.
‘’Bien que je voulais faire l’école des arts, le manque de moyens a pesé et j’ai abandonné l’école au profit de ce métier. Pourtant, mes parents tenaient mordicus pour que j‘étudie. Au collège, je faisais semblant d’aller à l’école. Il faut dire qu’à l’école j’étais aimé par les filles malgré mon mon handicap…

Et par ironie de sort, ses amis garçons profitaient de cette notoriété chez les filles pour sortir avec elles. Donc, il n’a pas été rejeté par ses PROCHES. Il a compris très tôt l’importance de ce domaine et son désir à lui d’embrasser le métier de dessinateur, remonte depuis sa tendre enfance. C’est de là, Alpha O. Diallo fourbi ses armes dans l’art. ‘’ Je débute le dessin depuis mon lit de malade…’’

Comme model Picasso, Leonard de Vincent, 2000, il participe pour sa première fois à un concours de dessin, initié par le Corps de la Paix en Guinée d’où il est décerné. A partir de ce premier essaye, Oumar décide désormais que sa vie ne sera pas un conte de fée. ‘‘Après que j’ai gagné ce concours, les blancs sont venus jusqu’à mon domicile pour me féliciter et me remettre des cadeaux. Dès cet instant, ma famille, mon entourage ont vu d’un œil positif ce que je faisais.’’

Dans les années 90, le jeune va être copté par contact évolution du groupe de Rap Kill Pointe et là aussi, il excelle. Mais soucieux toujours de son métier, il rencontre Elena, une formatrice française, rompue à la tâche dans cet art. Avec elle, il va mettre en avant la formation. De formation en formation, de par sa manière de représenter les objets, Alpha Oumar Diallo impressionne et bénéficie la confiance de sa formatrice. Ce qui lui valut un voyage à Dakar, pour aller contempler les îles de Gorés.
Self –made man.
Alpha Oumar est sans doute un self-made-man. Des concours en passant par des entreprises, il y a laissé sa marque d’artiste. Et Il doit sa réussite en grande partie à la junte féminine.
‘‘Je dois respect et considération aux femmes. Parce que dans tout mon parcours ; de la formation aux soutiens, elles y sont au premier rang. Que ça soit à l’école jusqu’à ce que je sois aujourd’hui indépendant’’
C’est pourquoi d’ailleurs, j’ai donné le nom de mon centre de formation, 7 Applications, poursuit-il.

Marié et père d’un enfant, ce handicapé malgré ses maigres moyens, a réussi à mettre à la disposition des personnes souffrantes d’un handicap en particulier et à tous désireux, un centre d’apprentissage du métier. Une manière à lui de sensibiliser la couche dans laquelle il appartient, qui pour lui se laisse dominer par leur handicap.

  1. Dans cette entrevue, il terme par ceci ; J’exhorte la jeunesse se former autant qu’elle peut !

Ibrahima Sory Moudias Diallo

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here