Marthe Dèdè Koivogui est diplômée d’une maîtrise en économie de gestion avec une spécialité (banque et assurance), elle a également fait une spécialisation en microcrédit et rachat. Elle a travaillé comme agente commerciale à l’UFF qui est (l’union financière de France). Après une carrière se poursuit dans le crédit à la consommation comme courtier au sein de la société financière et de commercialisation à Gras Savoye. Syndicaliste au sein de la confédération générale des travailleurs, pour sa passion de la musique, elle est Directrice générale du Studio-Dream Production.

En l’espace de dix ans, Marthe Dèdè Koivogui a réussi à fonder une association indispensable, qui intervient comme une bulle de bonheur dans la vie des familles touchées par la pauvreté en guinée sous toutes ses formes. Un combat de tous les jours, un combat de toute une vie. Elle est certainement l’une des femmes africaines les plus connues et reconnues en Europe ses dix dernières années , pour avoir lutter quotidiennement et sans relâche pour les plus démunis.

La maladie d’un enfant est certainement la chose la plus incompréhensible mais aussi le regard impuissant d’une maman incapable de lui venir en aide. Dédé les a ressentis sans les avoir vécu : la misère, la maladie, la tristesse, le désespoir, le traumatisme, la résilience sont les choses qui lui parle, ajoutée à cela son amour inconditionnel pour son pays (guinee) et pour l’afrique , d’où son nom Mama Africa .
C’est pour quoi Guinée People a consacré cet article dans sa rubrique portrait de la semaine à cette femme de combat et de conviction, présidente fondatrice de OMEGA association des mères et enfants de guinée) qui œuvre pour les droits des femmes et de l’enfants.

Une vie associative bien remplie…

Dèdè comme l’appelle les intimes, réside en France (Picardie), mère de cinq enfants. Malgré sa vie de famille, elle a réussie à consacrer en parallèle une grande partie de sa vie à des activités associative : en plus de OMEGA, Dèdè est présidente de ADM (les ami(e)s de Macenta) La région dont elle est originaire.

OMEG (association des mères et enfants de guinée) oeuvre pour le respect des droits de la femme et de l’enfant pour le bien être de la famille . elle s’inscrit dans une logique de recherches des moyens les plus appropriés pour venir en aide aux femmes et aux enfants qui représentent les grands piliers du développement de notre cher pays. Les objectifs de cet ONG se résument au tour de quatre volets principaux: Santé, Economie, Education et Environnement.

Apporte du soutien en aidant quelques groupements locaux à la recherche de financement pour la réalisation de leurs projets de développement et participe aux programmes communautaires pour le développement.

Toute ses années de luttes qui se traduisent par : des actions concrètes sur l’ensemble du territoire nationale. Il faut dire que dèdè n’a pas sa langue dans la poche , on la connait pour ses prises de positions par rapport à des sujets brûlants de nos sociétés et parfois même politique.

Plusieurs prix distinctifs aux travers des actions menées en France et en guinée, lui ont été décernés dont entre autre :

le certificat de haute appréciation, décerné par le (CI-AF) (Comité Inter-africain sur les Pratiques Traditionnelles) à paris (2014), le prix de Kobelé Event (la femme guinéenne 2014 en Europe) à Bruxelles, le prix Étoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire à Paris (2015) etc…

Ce dernier est particulièrement à nos yeux le plus intéressant car il demande beaucoup de mérite,mais aussi parce qu’il a été « dédié à la guinée, aux pauvres enfants, aux personnes dans le besoin partout le monde qui n’ont pas assez d’aides».

Marthe Dèdè est une référence parmi les femmes africaines en générale et celles guinéennes en particulier, une fierté nationale, un exemple pour la diaspora guinéenne. Son altruisme débordant détermine son engagement et sa conviction à toujours œuvrer pour la bonne cause.

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here