Réputé être l’ancêtre des griots Kouyaté d’Afrique de l’Ouest, Balla Fasséké ou Balla Fasséké Kouyaté ou encore Balla Fassali Kouyaté était, d’après la tradition orale mandingue, le Djély (griot) personnel de Soundiata Keïta, offert par son père Naré Maghann Konaté. Il apparaît dans l’épopée de Soundiata, personnage est très vite attribué à Soundiata Keïta comme Djély officiel….

Dans la version de D.T. Niane, Balla Fasséké fut envoyé en ambassade par son par Soundiata Keïta auprès de Soumaoro Kanté afin d’exiger la capitulation de celui-ci. Le souverain de Sosso le prit très mal et séquestra l’envoyé. Cet incident servit de cause à Soundiata Keïta pour déclencher la guerre qui allait aboutir à la défaite du Roi de Sosso à la bataille de Kirina. Soumaoro Kanté possédait le Sosso bala, un balafon réputé magique. Pendant une absence du roi, Balla Fasséké pénétra dans ses appartements privés et, voyant l’instrument, ne put s’empêcher d’en jouer. Soumaoro, entendant le son de son Sosso Bala, rentra en hâte et découvrit l’intrusion.

Trouvant néanmoins que personne, pas même lui, n’avait jusqu’à présent su faire « chanter » ce balafon aussi bien que Balla Fasséké, il décida de lui confier la charge d’en jouer et, pour lui interdire la fuite, lui fit sectionner les tendons d’Achille. Le griot resta néanmoins fidèle à Soundiata Keïta et prit part à la victoire de celui-ci en trahissant son nouveau maître.

 Cheick Ahmed Tidiane Sylla

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here