De nos jours, plusieurs acteurs culturels s’investissent dans le milieu culturel guinéen non pas seulement pour un développement personnel, mais c’est pour aussi promouvoir cette culture, Sherif Balde est l’un d’eux.

Sherif Balde

Il est dans ce milieu il y’a cela quatre ans la première production fut l’album “Fo Fôtaly”de l’artiste Habib Fatako. Sherif Balde PDG du label Sherif Production est selon lui, celui qui investit pour que la musique pastorale soit vue comme les autres.
« La musique pastorale est notre coutume, je me suis lancé par passion, j’investis à fonds propres sans sponsors cela peut me coûter des fois jusqu’à 150 à 350 millions ça dépend. Il arrive des fois que le public soit absent dans les concerts, mais je n’ai jamais eu de regret… » A-t-il souligné
Parmi toutes les productions citées l’on peut dire que le pari gagné est celui de TATI TATI qui pousse les organisateurs à miser désormais sur l’esplanade du palais du peuple. Il reste à savoir si l’artiste aura le même public à Conakry.

Aicha Nourou Bah

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here