Conférence de presse : Le ton monte contre la gestion du ministre Bill de Sam

Conférence de presse : Le ton monte contre la gestion du ministre Bill de Sam

Le Front des jeunes engagés pour le rayonnement de la culture (FOJEPAC) a animé une conférence de presse à la maison de la presse ce vendredi 2 juin 2023.La structure composée de chanteurs, accrobates humoristes…ont exprimé leur désarroi et leur cris du coeur par rapport à la gestion opaque du ministère de la culture, du tourisme et de l’artisanat.

« On l’a fait parce qu’avant de courir, il faut d’abord épuiser toutes les balles avant de passer à n’importe quelle stratégie par rapport à cela. Nous, nous estimons que si le Président de la Transition qui est dans l’esprit des artistes et que les artistes aussi soutiennent a décidé de mettre Bill de Sam dans son gouvernement, qui est un artiste aussi, donc un de nous, je pense qu’il a estimé qu’il allait trouver les solutions aux problèmes des artistes. Mais ce qui fait le plus mal, c’est lorsqu’un de vous et qui est à la tête du département de la culture vous ferme la porte. Il ne décroche plus les appels et refuse systématiquement de vous recevoir. Voilà pourquoi aujourd’hui on a décidé de marquer ce premier pas pour attirer l’attention des autorités », a fait savoir Elie Kamano porte parole de la structure.

Des réformes engagées par le ministre Alpha Soumah ne semblent pas être du goût des acteurs du milieu culturel. C’est pourquoi Élie Kamano interpelle le président de la transition sur cette situation.

«Le ministre et tout son cabinet viennent de quitter en parade  le Burkina Faso. Au regard de cette caporalisation et de cette gestion opaque au sein de notre département, au regard du mépris à l’endroit des acteurs culturels laissés pour compte dans un pays où le métier d’art rime avec fainéantise, mendicité et l’oisiveté, nous décidons de mettre ce collectif en place afin de demander humblement au président du CNRD Colonel Mamady DOUMBOUYA et au premier ministre chef du gouvernement DR Bernard GOMOU, de bien vouloir accéder à notre volonté commune, celle de veiller au strict respect des Textes de lois qui régissent le fonctionnement du département de la Culture et surtout celle de rappeler au ministre Alpha Soumah qu’on ne sert pas d’une portion du pouvoir de  l’Etat pour régler ses comptes personnels.» a ajouté Elie Kamano.

Rouguiatou Bah.

Partager

COMMENTAIRES

Wordpress (1)
  • comment-avatar
    CAMARA 4 mois

    Un autre groupe de guignols n’importe quoi… Élie dit nous comment tu as gérer l’argent qu’ont a donner pour les malades ???? alors ferme la stp ouff .. cest les mêmes.. bande de manipuler que vous êtes..ouff

  • Disqus ( )