Qui est DJ Soul le Sorcier? Interview exclusive!

0
265

Guinée People est allé à la rencontre de Dj Soul l’un des meilleurs Dj guinéens. Malgré son programme très chargé pour les préparatifs du concert de BOOBA, il a accepté de nous accorder une interview au cours de la quelle, nous avons eu à échanger sur des questions liées à son parcours et sa programmation prévue à Conakry en cette fin d’année 2017  avec le célèbre rappeur Français et le grand MOUMPAO (KOFFI OLOMIDE). 

Dans ce entretien, DJ Soul le sorcier nous parle largement de son parcours professionnel et de ses projets.   Il dit avoir vécu une grande partie de sa carrière hors de son pays notamment au Canada.

Dans ce pays d’accueil, il lui a été gratifié plusieurs distinctions honorifiques dans le cadre de ses activités professionnelles avec son entreprise « GALLE MULTIMÉDIAS». Malgré que son visage n’est pas bien connu du grand public guinéen à cause de sa nature calme et humble, beaucoup d’entre nous endentent parler de lui dans le monde du show-biz, où  il règne en maître. Son comeback est une opportunité pour lui de découvrir pour la 1ère fois le public guinéen mais aussi et surtout faire découvrir au public son immense talent.

Guinée People: DJ Soul présentez-vous à nos lecteurs!   

« Je suis un chef d’entreprise. Je vis au Canada depuis plus de 5 ans maintenant mais avant j’ai vécu en Allemagne ou j’ai développé ce métier grâce à des amis et à mon grand frère Papus Fofana. Etre DJ c’est ma passion. Aujourd’hui je vie de ce métier. Je voyage beaucoup dans le cadre de mon travail » 

Guinée People: Pourquoi on vous appelle le Sorcier ? 

« Dj Soul le Sorcier, ce sont les artistes qui m’ont nommé comme ça. Quand je partais les accompagner, j’avais souvent de bonnes idées. Au fil du temps, cette appellation est devenue populaire dans le milieu artistique, je l’ai donc gardé. Sinon mon vrai nom est Alhassane Diallo.»  

Guinée People: Tu es connu et reconnu comme un DJ professionnel, alors c’est quoi un Dj professionnel ? 

 « Le métier de Dj est d’abord une passion ensuite avec le temps ça devient un gagne-pain. On parle aussi de ponctualité, de programmation et de sérieux. Il faut également un travail de préparation. Donc, être Dj ce n’est pas juste prendre une feuille et écrire. Quand on est Dj, c’est être à l’écoute, avoir l’arche répertoire (beaucoup de chansons dans la tête). Pour être DJ pro, il faut Connaitre l’industrie musicale et maîtriser toute la chaîne, par exemple le droit d’auteur. Il faut aussi savoir faire le branchement qui est la nation de base de tout bon DJ. Nous sommes des artistes, donc des créateurs avant tout. On peut être inspiré à tout moment. C’est le public qui nous guide. Par exemple moi je n’ai pas de répertoire, je touche à différents styles musicaux sans limite. Quand le public danse, je suis guidé. Le Dj est le maître de la soirée. En écoutant les autres, on ambiance et on réunit tout le monde. En bref, pour être Dj, il faut être ponctuel avoir de bonne sélection, savoir bien mixer et être un homme de culture. Ma philosophie dans ce métier, est de ne pas être un DJ communautaire. Ici au canada je fais danser différents pays sur les sonorités de mon pays. Comme ça, je vends ma musique, je participe au rayonnement culturel de mon pays». 

Guinée people : Quels sont vos rapports avec les artistes et les DJ guinéens ? 

« Nos rapports sont très bons, j’ai du respect pour le travail de chacun d’entre eux en tout cas celles et ceux qui sont sérieux. Le célèbre DJ IKK est un frère pour qui j’ai beaucoup de respect. Je fais beaucoup de collaborations avec les artistes guinéens et africains notamment : DJ Sisco, Dj Oudy, Sona Tata, Titi du Sénégal, Serge Benaud de la Côte D’ivoire ,Sergeo polo du Cameroun, Sekouba Bambino, Amadou Sodia, Djekoria fanta, Greck du Bourkina, Diko fils de Bourkina, Kamaldine, Bonkana Maiga, Jack Woumpack etc…leurs productions de spectacles sont sous mon label SOUL2SOUL production.» 

Guinée People: Avez-vous une anecdote ?  

« La première fois que j’ai mixé, c’était dans un club appartenant à Papus Fofana. Je n’étais pas sûr de moi. Car au départ, je faisais des essais seulement avec mes amis. Dans le club en écoutant d’autres Dj, je ne voulais même plus me présenter en tant que Dj. Je ne savais pas par ou commencer. Je me suis caché sous la table : j’ai mis deux, trois musiques, puis je me suis rendu compte que j’avais du boulot. Je suis rentré chez moi, et j’ai acheté le matériel qu’il me fallait. Ce que j’aime dans ce boulot c’est qu’on ne sait jamais qui est dans la salle. Pour emmener les gens à nous suivre et nous respecter, il faut montrer son professionnalisme. » 

Guinée People: Quel regard portez-vous sur le monde des Dj guinéens ?  

« D’abord la Guinée est un pays de talents par excellence, nos devanciers ont été des vrais guerriers, avec peu de moyens ils ont réussi à faire proprement le travail et imposer ce métier en Guinée. Je pense ici à DJ IKK.

Il faut savoir aussi que le Dj guinéen joue différentes musiques et oublie même celles de chez lui. Les artistes guinéens ont besoin de notre soutien, c’est à nous de les accompagner et de les valoriser dans nos différents mixages. Par exemple : les Dj congolais jouent surtout la rumba et le ndombolo, les Dj ivoiriens aussi jouent du coupé décalé ou zouglou. Pour avancer n’oublions pas que le premier soutien vient de nous-même. Il faut croire et aimer ce que l’on fait. A l’international on se bat pour imposer la musique guinéenne, mais pourquoi pas chez nous en Guinée? Tous mes respects à DJ IKK dans ce sens.» 

Guinée People: Pouvez-vous nous parler de vos activités au Canada ?   

« Je vis au Canada depuis plus de 5 années maintenant. J’ai une entreprise qui se nomme Gallé Multimédia. C’est une entreprise qui emploie plusieurs Dj, il y a aussi des planifications d’évènements, des productions d’artistes, des réalisations de clips. L’une de nos œuvres est par exemple: le dernier clip de Petit Kandia « Birin  mou lanma », aussi nous faisons la conception de Flyer et de Sites Webs. On travaille beaucoup pour satisfaire nos clients. Je vis de mon art et je paye les taxes en tant que Dj. J’ai reçu plusieurs prix du gouvernement Canadien.»  

Guinée People: Nous avons interrogé Tidiane Soumah par rapport au choix porté sur vous pour accompagner l’un des plus grands événements de la guinée cette année. Il a tenu beaucoup d’éloges à votre sujet. Il a laissé entendre que vous êtes le meilleur DJ guinéen et que sa confiance est justifiée par le sérieux et l’amour que vous avez pour le travail et pour le pays. Il est même allé plus loin en disant que tu es un acteur cultuel qui a la même vision que lui, celle de vendre la musique guinéenne sur la scène internationale. En somme, il a beaucoup de respect pour vous.  

« Tidiane est un grand frère, on a une très bonne relation privée et professionnelle. Je savais qu’il apprécie bien mon travail mais à ce point avec tous ces compliments, je suis flatté. Sincèrement, je n’ai pas le courage de Tidiane et je n’ai pas encore rencontré un promoteur dans ma vie qui a son courage. C’est lui qui lance un projet sans un seul sous et le réussi. C’est un fonceur, il ne recul devant rien. Sa vie est faite de défis. Il n’est pas non plus ce genre de personne qui met l’affinité devant le travail. Je pense que sur ce point, on se ressemble.» 

Guinee People: C’est un gros contrat, joué avec Booba et Koffi Olomidé, quel est votre sentiment ?  

« C’est un sentiment de fierté qui m’anime. Je suis très content et heureux d’être choisi. Je remercie d’ailleurs Tidiane au passage de m’avoir donné cette opportunité de jouer pour la première fois devant le vaste public de mon pays. C’est aussi une occasion pour mes fans de me voir. Je suis bien connu dans le milieu du show-biz, mais ce retour officiel dans mon pays est une première. Tidiane m’a mis dans de bonne condition de travail avec un contrat à la hauteur de mon niveau. Professionnellement je suis prêt. J’attend le jour-y. » 

Guinee People: Ce gros contrat est-il une première pour vous ou pour un DJ guinéen ? 

« Pour un DJ guinéen je ne sais pas, mais pour moi c’est pas une première fois que je bénéficie de la confiance des géants du milieu. Le contrat de Boulevard Select avec (Edouard Richard) est le plus gros contrat Guinéen offert à un Dj. C’est une première ! » 

 Guinee People: Vous êtes humble et vous avez les pieds sur terre quand je vous écoute, vous avez une explication ? » 

« C’est mon éducation, d’ailleurs je profite de l’occasion pour rendre hommage à ma mère mon amoureuse qui ma toujours soutenue, à toute ma famille et mes amis. Dans la vie il faut se faire des limites. Il faut prendre la vie du bon côté. Apporter au gens qui en ont besoin. Aujourd’hui on est là, demain on ne sait pas. Il faut rester avec sa famille, ses amis être bien avec ceux qui sont dans le besoin. Je dois créer des ouvertures à des personnes qui en ont besoin en leurs donnant leurs chances.» 

Guinée People: Votre dernier mot ? » 

« Ne jamais lâcher. Travaillons, soyons persévérants, sûr de soi et garder de l’espoir c’est très important ! Il faut toujours continuer à se battre, rêver en grand et positivement. Au passage je remercie Tidiane, qui en ce moment, travaille pour le développement de la culture. Et pour finir, je remercie infiniment Guinée People pour le travail de fond que vous êtes en train de faire, j’apprécie votre professionnalisme.» 

Hawa Conté pour GUINEE PEOPLE 

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here